UN MOUVEMENT MAJORITAIRE ET INÉDIT

Publié le par Collectif Feignasse

 

La mobilisation des 14, 15 et 16 janvier pour le retrait du projet de réforme des retraites, a rassemblé à nouveau massivement des travailleuses et travailleurs, des jeunes, des privé-e-s d’emplois, des retraité-e-s. Des initiatives se sont tenues sur tout le territoire avec, dans notre département, des manifestations qui ont rassemblé chaque jour plusieurs milliers de personnes.

Malgré les annonces du premier ministre et après 6 semaines d’un mouvement social inédit, dont nous nous félicitons, la population soutient toujours majoritairement la mobilisation contre ce projet absurde et injuste (60% de soutien, au baromètre Harris Interactive du 14 janvier). La communication gouvernementale visant à nous expliquer à nouveau que ce projet est « juste et simple » se heurte à une opinion publique qui voit bien qu’il s’agit de nous faire travailler plus longtemps pour des pensions plus basses.

Majoritaires ensemble, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC et CFTC de la Loire exigent le maintien des régimes de retraite existants par répartition solidaire et intergénérationnelle, fondés sur un système par annuités.  

L’intersyndicale porte des propositions pour améliorer les droits de toutes et tous dans le régime de retraite actuel. Elles s'appuient sur les cotisations sociales et les richesses créées par le travail. Il faut augmenter les salaires dans le privé et les rémunérations dans le public, mettre en œuvre immédiatement l’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes. Il faut développer l’emploi stable, mettre fin à la précarité particulièrement de la jeunesse et prendre en compte les années d’étude. Les plateformes numériques doivent être soumises à cotisation. Nous exigeons la fin ou la compensation des exonérations patronales, la réorientation des crédits d’impôts aux entreprises vers le régime des retraites et l’élargissement de l'assiette de cotisations afin d'inclure toutes et tous les travailleuses et travailleurs dans le régime par répartition et d’éviter toute ouverture à la capitalisation. Il est indispensable de préserver les réserves de tous les régimes de retraite. La lutte contre la fraude et l'évasion fiscale doit être une priorité avec l’instauration d’une contribution sociale pour la protection sociale sur les revenus du capital.

C’est pourquoi les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC et CFTC de la Loire appellent à réunir des assemblées générales pour continuer et amplifier encore la mobilisation afin d’obtenir le retrait de ce projet et l’ouverture de véritables négociations sur la base de nos propositions.  

Nos organisations appellent l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié-e-s le décident.

Elles appellent à des actions :

Mercredi 22 janvier, déploiement, tract et rassemblement, 10 h 30 Place Albert Thomas (à côté de la Bourse du Travail) pour un départ en convoi voiture, ou 11 h 15 devant le forum du technopole, rue des Aciéries pour un tractage et déploiement dans la zone du technopôle. A l’issue du tractage, pique-nique revendicatif (tiré du sac) devant le MEDEF.

Jeudi 23 janvier, chaîne humaine aux flambeaux : 18 h Place Hôtel de Ville

Vendredi 24 janvier,
JOURNEE DE GRÈVE ET DE MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE
10 h 30 CCI Cours Fauriel, St-Étienne

Le gouvernement doit présenter son projet de réforme des retraites en conseil des ministres vendredi 24 janvier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article