LE DRAPEAU NOIR ET SON MONDE

Publié le par Feignasse irrécupérable

 

En 1831, le drapeau noir est utilisé lors de l'insurrection des canuts à Lyon comme symbole des révoltes ouvrières.

Lors de la Commune de Paris, le drapeau noir commence à être utilisé avec le drapeau rouge. Le 2 mars 1871 lors de la parade des troupes prussiennes de Bismarck à Paris, « les Parisiens couvrent la ville de drapeau noir » en signe de deuil de la liberté.

Le nom du groupe anarchiste londonien fondé en juillet 1881 est Black International. Le journal Le Drapeau Noir, apparu en 1882, est l'une des premières publications française du mouvement à utiliser le noir comme symbole.
Le drapeau noir revient dans la manifestation des sans-travail aux Invalides à Paris, le 9 mars 1883, lors d’un meeting organisé par le syndicat des menuisiers. Louise Michel y arbore, pour la première fois, un drapeau noir improvisé.

Lors de la Révolution russe de 1917, le groupe de Nestor Makhno est  connu sous le nom d’« armée noire ». Leur drapeau est noir jusqu'à leur chute face à l'Armée rouge. Emiliano Zapata, un révolutionnaire mexicain des années 1910, utilise le drapeau noir. En 1925, les anarchistes japonais créent la Black Youth League (Ligue noire de la jeunesse). Enfin, en 1945, ce dernier appelle son journal Kurohata (« Drapeau Noir »).

Lors des manifestations de Mai 1968, des étudiants parisiens et nantais adoptent ce même drapeau noir.

Le drapeau noir est un symbole révolutionnaire anti-autoritaire, anarchiste ou libertaire,  pour une libre auto-organisation égalitaire...

Le A cerclé est une création iconographique qui remonte à 1964. Il apparaît dans le Bulletin des Jeunes Libertaires comme projet de signe de ralliement proposé « à l’ensemble du mouvement anarchiste ». D’après le texte accompagnant cette idée, il s’agissait : « De trouver un moyen plus pratique et rapide de réduire au minimum le temps et la longueur de signature sous les textes et slogans. »

En 1968, il reste encore discret, mais en 1971 il devient le titre d'un mensuel anarchiste. Il est repris par les Autonomes allemands, les Provos hollandais, les pacifistes, les punk et tous les insoumis... comme symbole de révolte anti-autoritaire.

 

La révolte des Canus 1831
Louise Michel 1883
France 1906

 

Italie 1912
Anarchistes à St Petersbourg 1917
Kronstadt Rusie 1921
Paris 1968
Paris 1968
Japon

 

Black bloc Paris
Black bloc Seatle
Athène
Biélorussie
Bordeaux
Brésil
Gilets jaunes
Hong Kong
Chili
Londre
Lyon
Oakland
Portland
Seattle
Suède
Ukraine
Turquie

 

États Unis

 

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article